De l’esthétique du chaos qu’il chérit tant, John Galliano tisse pour Maison Margiela une collection théâtrale qui décortique avoir virtuosité le savoir faire Couture des ateliers sur fond d’influences métissées et de déconstruction maîtrisée. Marie Claire : Mode http://ift.tt/2k4ohXR

via Le défilé Maison Margiela Artisanal printemps-été 2017 — celiajenot

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s