Quand on a un cheval gagnant, on ne regarde pas le derrière des perdants — Renaud Favier : Café du matin à Paris

Avec “dents”, rayant le parquet ou arrachées par des bonimenteurs de toutes catégories, ou “sans-dent”, il y a plein de rimes fraiches, genre “condescendant”, “pas très regardant” ou “pédant”, entre autres, mais mieux vaut regarder devant, plutôt que de grincer des dents dans le rétroviseur. Plus, sur le blogadhoc : https://occupyvousdefrance.wordpress.com/2016/12/09/a-cheval-comme-disait-chirac-qui-sy-connaissait-en-c-onsignes-de-vote-maintenant/ Reno – 8 décembre 2016

via Quand on a un cheval gagnant, on ne regarde pas le derrière des perdants — Renaud Favier : Café du matin à Paris

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s